Devons-nous tous avoir un ordinateur ?

Devons-nous tous avoir un ordinateur ?

Si vous n’êtes qu’un néophyte en matière d’informatique et de l’évolution de cette technologie, cette question doit vous paraitre bien dérisoire. Cependant, à une époque où tout tend à s’informatiser et où le monde est devenu un village interconnecté, la question mérite d’être soulevée. L’informatisation constitue en effet une épée de Damoclès suspendue au-dessus de l’humanité. Pourquoi ?

La dénaturalisation des émotions

Ordinateur de bureauHarvard, Yale et Oxford ont tous publié des recherches sur le sujet. Cette théorie provoque d’ailleurs de vifs débats entre les chercheurs en informatique et en nanotechnologie et les scientifiques humanistes. Les premiers maintiennent que l’informatique visera toujours à faciliter la vie de l’homme notamment pour les tâches ingrates et répétitives. Ils affirment aussi que cette technologie brisera toutes les barrières entre les différentes populations. Les seconds de leur côté dénoncent la dénaturalisation des émotions provoquées par l’informatique. À force de passer du temps face à un écran, l’homme floute ses repères entre le monde réel et le virtuel. Des études sur le fonctionnement des neurones miroirs prouvent d’ailleurs cette perte de la capacité de ressentir de véritables émotions. Mais cette dénaturalisation tendrait jusqu’à la perte de sociabilité de l’homme. Étant de moins en moins capable de reconnaître et d’exprimer ses émotions, ses capacités à vivre en communauté s’en retrouvent aussi diminuées. Enfin, à cette dénaturalisation s’ajoute le problème de la censure et de l’intimité sur internet. Face à un écran, l’homme ne ressent aucun scrupule à énoncer des messages de haine comme le prouvent les nombreux commentaires à caractères haineux sur le web. Ce comportement ajouté à la dénaturalisation conduirait à une hausse de la violence chez l’Homme.

Avoir un ordinateur est important

ordinateur

Pour rester en contact avec notre ère, la possession d’un ordinateur est inévitable. En revanche, les scientifiques préconisent une limitation de l’utilisation de cette machine ainsi que des smartphones et des tablettes. Le temps passé sur ces appareils ne doit jamais dépasser celui consacré à des échanges avec d’autres personnes dans un cadre social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.